top of page
  • juliehairy

Le site des Délié·e·s nouvelle version : la redirection écologique au cœur de la pensée et de l'action

Bienvenue sur le blog des Délié·e·s !


Après une première année d'existence, j'affirme l'identité des Délié·e·s de manière plus concrète et plus aboutie. Le site a été retravaillé pour refléter encore plus clairement l'engagement d'accompagner le secteur de la culture vers une redirection écologique et de contribuer à la transition des territoires. Il dessine également la volonté d'être dans une posture de recherche-action.


Je suis Julie Hairy, fondatrice et porteuse des Délié·e·s. C'est moi qui prendrai la plume ici pour vous raconter ce que nous faisons. Parce que Les Délié·e·s repose sur toute une constellation de personnes et de dynamiques collectives.


Sur ce blog, je partagerai :

  • les actualités des Délié·e·s,

  • des ressources et des points de vue sur la redirection écologique, les projets de territoire et les thématiques qui structurent notre démarche (droits culturels, économie sociale et solidaire, coopération, urbanisme culturel...),

  • le récit de certains des projets que nous menons ou que nous accompagnons et qui illustrent les enjeux de redirection écologique (gouvernance, processus de création, co-construction de projet, modèles économiques...) et

  • les initiatives, les actions, les événements inspirants portés par les réseaux dans lesquels nous sommes engagé·e·s ou par d'autres acteur·ice·s qui agissent dans la culture ou la redirection écologique.



Pourquoi la redirection écologique ?


Il y a de nombreuses façon de nommer les grands enjeux qui traversent notre époque et la manière d'agir dans ce contexte : développement durable, transition écologique, décarbonation, régénération, etc.


Parler ici de redirection écologique est plus une proposition contextuelle et subjective qu'une volonté de figer l'action des Délié·e·s dans une direction qui en exclurait d'autres, dans un cadre de pensée qui se couperait des autres initiatives.

C'est un vocabulaire qui prend de plus en plus d'ampleur dans le paysage culturel actuellement et qui permet de mettre l'accent sur la mise en action concrète et engagée des organisations. Il invite à regarder les enjeux de manière globale et systémique et à les articuler au regard des singularités de son organisation, de son territoire d'action, de son modèle économique, de sa gouvernance.


C'est à l'occasion d'un atelier sur la redirection écologique auquel j'ai participé en novembre dernier, que j'ai découvert cette approche. Cet atelier était proposé lors des dernières Rencontres nationales d'Arviva et a été développé dans le cadre d'Objectif 13, projet de recherche-action interrégional porté par La Collaborative (association réunissant 5 agences régionales de développement artistique et culturel). Il s’inspire du cadre de pensée de la redirection écologique développé par Alexandre Monnin, Diego Landivar et Emmanuel Bonnet (Laboratoire Origens Media Lab) qui ont développé la Fresque du Renoncement : atelier pour imaginer en collectif à quelles activités mettre fin et comment, pour respecter les limites planétaires.


Une posture de recherche-action et de collaboration : co-construire, agir, penser, partager


L'histoire des Délié·e·s s'est d'abord écrite en duo avec Florence Lebreton. Pour des raisons personnelles, Florence a quitté la gouvernance des Délié·e·s, mais cette aventure continue à s'écrire à plusieurs. La pluralité des regards et des compétences, autant que la force de la coopération, restent au centre de la démarche des Délié·e·s.

Aujourd'hui, Les Délié·e·s c'est donc mon projet (Julie Hairy), mais je mobilise autour de moi une constellation de personnes et de structures en fonction des besoins et des sollicitations.


Cette construction autour de la coopération est aussi liée à la posture de recherche-action des Délié·e·s. Il s'agit d'explorer de nouvelles manières d'agir, en interrogeant la place de l'art et de la culture dans la redirection écologique et dans la fabrique des territoires. Cela nécessite de multiplier les expériences tout en produisant de la connaissance, pour pouvoir partager et essaimer.

Ce qui réunit les forces humaines autour du projet des Délié·e·s, c'est la démarche proposée : la boussole commune à élaborer, le chemin à défricher pas à pas, les outils à créer ensemble pour être les mieux équipé·e·s possible.


La constellation autour des Délié·e·s me permet de tisser des projets dans lesquels nous pouvons être à la fois dans la mise en œuvre de l'action, dans l'observation de cette action et dans son analyse. Elle permet également de multiplier les postures et les approches : accompagnement des organisations, ingénierie culturelle de territoire, accompagnements individuels, transmission et partages...






90 vues0 commentaire

Comments


bottom of page